Portugais

Quel portugais ?

Le portugais, cette langue parlée dans un - proportionnellement - petit pays sur la côte ouest de la péninsule ibérique. Oui, mais de loin pas uniquement là bas. Et, en fait, bien plus ailleurs qu'ici : les quelques 11 millions de Portugais européens font face à plus de 190 millions de locuteurs lusophones au Brésil. Le potugais est donc la langue la plus parlée d'Amérique du Sud. Elle est également parlée entre autres dans des pays situés au Sud du contienent africain, comme au Mozambique ou en Angola.

Différences continentales

Les professionnels qui travaillent avec le portugais et l'allemand doivent toujours garder à l'esprit que le portugais est une langue qui varie fortement en fonction du continent. Sandra Robitsch, traductrice professionnelle diplômée pour le portugais et l'espagnol, explique : « Les diverses variantes de portugais sont fondamentalement différentes. On y est déjà confronté avec du vocabulaire simple du quotidien. » Le mot « nom » est traduit en potugais européen par « apelido » mais on le trouvera traduit par « sobrenome » au Brésil. Au Portugal, le mot « empregado » désigne un serveur, au Brésil, il désigne les employés en général. Les différences ne s'arrêtent au vocabulaire : « Il existe aussi de nettes différence dans l'orthographe. Ainsi, métro s'écrit sans accent au Portugal « o metro » mais avec un accent au Brésil « o metrô ».

Cultures différentes, concepts linguistiques différents

Les différences vont bien au delà de ce qu'un simple dictionnaire pourrait référentier. Les traducteurs professionnels possèdent une connaissance et une maîtrise approfondies, pour créer des ponts entre les continents. « Chaque texte doit être adapté minutieusement au pays en question, explique Mme Robitsch. Beaucoup de concepts, comme une bourse au mérite ou une allocation d'aide à la formation, n'existent pas au Brésil, en particulier tout ce qui touche au système social. Seul un professionnel est susceptible de maîtriser ces aspects. »

L'allemand est court – le portugais long

Une autre difficulté pour un profane serait probablement la différence de longueur des textes. « Le portugais a besoin de bien plus d'espace que l'allemand, c'est pourquoi il est essentiel de faire attention à la longueur des traductions, en particulier lorsqu'on a à faire à des présentations et formats similaires » relate la traductrice. C'est en grande partie liée aux mots composés très condensés en allemand, là où le portugais a besoin de formulations précises et exhaustives. Ainsi « Qualitätskontrollmanagement » (gestion de contrôle qualité) est traduit par « gestão de controlo de qualidade », « Klimaanlage » (climatisateur) par « instalação de ar condicionado » et « Emissionshandel » (quotas d'emissions) devient « comércio de licenças de emissão ».

« Les mots composés, très condensés en allemand, doivent, en protugais, être repris par des formulations précises et exhaustives. »
Sandra Robitsch

Interprétation pour les Brésiliens vivants en Allemagne

Qu'il s'agisse de grands groupes ayant un site au Brésil ou de centres touristiques au Portugal : la demande en traductions professionnelles, dans les secteurs les plus variés, est forte. D'après Sandra Robitsch, la demande est également élevée en traduction d'actes et de documents destinés à l'administration, pour les mariages et autres. On retrouve aussi beaucoup de missions d'interprétation pour les nombreux Brésiliens qui vivent en Autriche et en Allemagne.

Pluralité du tutoiement

Les différents pays ont des conceptions différentes de ce qui est poli et de ce qui ne l'est pas. Il est donc important de rester vigilant pour s'adresser aux autorités dans une lettre officielle ou à un client potentiel dans un texte publicitaire. « Les apostrophes, par exemple, sont fondamentalement différentes au Portugal et au Brésil, explique Mme Robitsch. Lorsqu'on traduit vers le portugais, il faut constamment garder en tête à quel public on s'adresse. » Le tutoiement brésilien emploie exclusivement le pronom personnel « você » là, où au Portugal on utilisera « tu ». Au Brésil, « você » peut être utilisé en tant que forme de politesse en dehors du cercle d'amis. On ne peut pas en dire autant du « tu » portugais : la forme polie est exclusivement transportée par « o senhor »/« o senhora ».

Et inversement

Lors de la traduction du portugais vers l'allemand, les traducteurs font particulièrement attention à la forme informelle, beaucoup plus courante en portugais. « Dans la plupart des textes, même si le texte source tutoie, il faudra utilisier le vouvoiment en allemand, pour mieux adapter la traductions à ses lecteurs », commente Sandra Robitsch. Sur un site internet portugais, on s'adresse le plus souvent au visiteurs de manière informelle. « En revanche, les sites allemands qui font de même sont moins nombreux, car tutoyer une peronne inconnues est considérer comme impoli », analyse la traductrice.

Sandra round

Sandra Robitsch

Traductrice professionnelle

Sandra Robitsch est traductrice professionnelle diplômée entre autres pour le portugais et l'espagnol de puis plus de cinq ans.

Vous pourriez également être intéressé par ceci

Nos langues

Une communication professionnelle en 53 langues

Nous vous aidons à parler la langue de vos clients et garantissons la bonne compréhension de votre message - dans 53 langues.

Espagnol

¿Por Favor? Non merci !

L'espagnol est une langue mondiale. En comptant les bilingues, environ 450 à 500 millions de personnes parlent espagnol dans le monde. Elle est la quatrième langue la plus parlée, après le mandarin, l'hindi et l'anglais.

Italien

Au-delà de « tac, tac, fin »

Les traducteurs professionnels doivent possèder une forte sensibilité linguistique et connaître exactement l'origine des lecteurs auxquels sont destinés les textes à traduire. L'italien n'est pas forcément le même partout.

Une communication sans frontières avec Toptranslation

Nous nous réjouissons de gérer vos projets !

Demander un devis