Mémoires de traduction

Économiser du temps et de l'argent et garantir l'homogénéité

Translation memory

Qu'est ce qu'une mémoire de traduction ?

Une mémoire de traduction est une base de données qui recense tous les textes traduits et identifie les répétitions. Elle reconnaît les paragraphes entiers, les phrases ou les segments identiques. La mémoire de traduction reconnaît les répétitions identiques, appelés « matches », mais également les passages similaires, mais pas 100 % identiques, appelés « fuzzy matches ».

Elle est composée d'unités de traduction, c'est-à-dire de paires linguistiques comprenant la langue source et la langue cible.

Comment fonctionne une mémoire de traduction ?

Le texte source et sa traduction sont sauvegardés dans la mémoire de traduction sous forme de segments. Durant le processus de traduction, la mémoire de traduction identifie les répétitions présentes dans des projets de traduction plus anciens et propose automatiquement la traduction sauvergardée correspondante. Le traducteur peut ensuite choisir de la reprendre, en un clic, ou de la remplacer par une autre traduction, plus adéquate dans le contexte en question. Ces changements sont également enregistrés.

Quels sont les avantages d'une mémoire de traduction ?

Grâce aux mémoires de traduction, les textes peuvent être traduits plus vite, puisque les formulations ou phrases identiques n'ont pas besoin d'être traduits deux fois. Elle vous procure aussi une plus grande cohérence dans la communication de votre entreprise, puisqu'un segment déjà traduit n'a pas besoin d'être retraduit et le risque de le traduire autrement est écarté. L'efficacité d'une mémoire de traduction est particulièrement visible avec de grands volumes de textes ou un grand nombre de projets avec beaucoup de répétitions. Elle facilite le travail du traducteur et permet de réduire votre facture, puisque les fameux « matches » ont évidemment l'objet d'un rabais.

Il est néanmoins utile de savoir qu'une mémoire de traduction ne génère pas de traduction automatique et même si elle aide le traducteur dans le processus de traduction, elle ne peut le remplacer.

Quelles est la différence entre une base de données terminologiques et une mémoire de traduction ?

Une base de données terminologiques fonctionne comme un glossaire de vocabulaire, dans lequel les traductions de termes sont recensées Elle doit être créée, puis enrichie avec des entrées.

Une mémoire de traduction sauvegarde le texte source et la traduction, reconnaît automatiquement les répétitions et propose les traductions enregistrées pendant le processus de traduction. Elle n'a pas besoin d'être saisie manuellement. Les deux outils peuvent être utilisés séparémment, mais le rendement est meilleur en les combinant.

Vous pourriez également être intéressé par ceci

Bases de données terminologiques

Vos textes, votre terminologie

Une utilisation homogène de la terminologie propre à votre entreprise vous garantit une communication cohérente et efficace au niveau mondial et dans toutes les langues.

Qualité

Une qualité élevée grâce à un suivi qualité actif

Nous ne faisons aucun compromis en matière de qualité. Afin de pouvoir vous proposer un niveau de qualité optimal quelles que soient vos attentes, nous avons développé notre propre système de suivi qualité.

Relecture

Quand l'excellence s'impose

Pour les traductions qui doivent satisfaire les exigences les plus pointilleuses, nous proposons un principe à six yeux. Un relecteur expérimenté ajoute la touche finale à vos textes et les adapte de façon optimale à leur utilisation et au public visé.

Ariadne square
Ariadne Rust, COO
Une communication sans frontières avec Toptranslation

Nous nous réjouissons de gérer vos projets !

Demander un devis clients@toptranslation.com